Tribunes d’expression politique

Tribunes d’expression politique du mois de Février 2023


Wasquehal Pour Tous

Prendre soin de notre patrimoine !

Vous l’aurez surement vu, de très lourds chantiers sont en cours sur notre ville. Les plus emblématiques se situant au dojo et à l’église Saint Nicolas.

Ces chantiers s’inscrivent dans la continuité de notre action depuis 2014, alors que de nombreux équipements de notre ville étaient dans un état critique voire dangereux.

Pour réparer nos bâtiments, il fallait d’abord réparer nos finances.

Un budget municipal se découpe en deux grandes parties. En premier le fonctionnement, relatif à toutes les dépenses courantes comme le salaire des agents municipaux, les subventions ou le coût de l’énergie avec l’éclairage public par exemple. En deuxième, nous avons l’investissement qui permet de faire des travaux de rénovations ou de constructions. L’investissement peut se faire à travers l’emprunt, en demandant de l’argent aux banques, mais la façon la plus saine d’investir consiste à réduire ses dépenses pour que l’argent vienne des économies sur le fonctionnement ; cela s’appelle l’autofinancement.

La CRC, Chambre Régionale des Comptes, avait relevé en 2011 le fait que la ville de Wasquehal avait un niveau d’investissement très faible par rapport à la taille de la ville.

Ce niveau d’investissement est passé de 2 à 6 millions d’euros en moyenne par an, grâce à nos économies, car sur la même période la dette a baissé de 23 à 15 millions d’euros.

C’est ce qui nous a permis d’agir, en premier lieu sur nos priorités ; 14 millions d’euros ont été investis en travaux dans les écoles de Wasquehal.

Les bâtiments des écoles maternelles et élémentaires relèvent de la responsabilité des communes. Les collèges, eux, dépendent du Département et les lycées, de la Région.

Nous avons aussi investi sur nos équipements sportifs. Le complexe Lucien Montagne, au Molinel, a vu la construction des premières tribunes de football de notre ville depuis la destruction du stade Arthur Buysse en 2003. En face, le tennis a gagné des nouveaux terrains de padel pour la pratique de ce nouveau sport. Enfin le complexe sportif Léo Lagrange, du Capreau, a connu de nombreuses rénovations permettant d’assurer sa pérennité avec de nouveaux vestiaires, la réhabilitation du club-house et une réfection complète des accès.

C’est dans cette optique que nous avons pu mener le lourd projet de rénovation-extension de notre dojo régional. Ce chantier que vous voyez aujourd’hui dans sa phase finale, se prépare depuis 2017 ; il aura couté 7 millions d’euros dont seulement la moitié à la charge de la ville.

Passées les premières urgences, nous avons voulu sauver et redorer les bâtiments qui sont l’histoire de notre ville.

Ce fut d’abord l’école Pierre Lefebvre, de style art déco, qui fut classée monument historique. Ensuite, nous avons pu rénover la Ferme Dehaudt et la Mairie-annexe.

Enfin, nous menons la rénovation de nos édifices religieux, dont certains n’avaient pas connu de travaux de cette ampleur depuis 150 ans.

Selon la loi sur la laïcité, de 1905, c’est aux collectivités d’assurer l’entretien des églises de la commune.

Et nous sommes fiers de mener ces projets à bien, d’abord à l’église Saint Clément au Capreau, qui a connu une longue période de fermeture entre 2015 et 2020, pour raisons de sécurité. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’oeuvrer pour la rénovation extérieure de notre église du centre-ville, Saint Nicolas.

C’est en prenant soin de notre passé, que nous préparons notre futur. 

Stéphanie Ducret, Maire de Wasquehal
Et l’ensemble des élus du groupe Wasquehal Pour Tous


Unis pour Wasquehal

C’est la crise !

Certes, il y a la crise énergétique, mais elle n’explique pas tout. Après des illuminations low-cost lors de la période des fêtes, on se doit de s’interroger sur la dynamique d’une ville comme Wasquehal. La salle des sports supplémentaire du dojo serait-elle le seul projet d’envergure sur 2 mandats ?

Nous le savons, cette crise pose déjà de gros problèmes aux commerçants et artisans, la mairie va-t-elle enfin leur apporter une aide significative, un accompagnement ?

Comment ne pas apporter de nouvelles solutions aux difficultés des Wasquehaliens, laisser notre ville au point mort, ne pas soutenir les nouveaux projets de nos associations et augmenter de 100% la subvention de Wasquehal Foot à 300 000 euros.

Un deux poids deux mesures difficilement compréhensibles.

Le 5/01/2023

D.Thiébaut A.Vanhelle contact@unispourwasquehal.com


Faisons Wasquehal Ensemble

LA RUE EST À NOUS !

Le conseil municipal de décembre 2022 a validé la proposition des élèves de donner le nom de Lili Leignel, à l’école du Capreau. Magnifique initiative de célébrer cette survivante du génocide juif qui incarne la lutte contre la xénophobie.

Profitons de cette occasion pour réfléchir aux noms des rues et bâtiments de notre commune, nombreux à ne pas porter le nom de personnalités.

Nous pourrions honorer des personnalités locales tel Pierre Charret, résistant FTP et infatigable témoin de la seconde guerre mondiale dans les établissements scolaires.

Ou encore faire un peu de place à la moitié de l’humanité : en effet, sur les 240 rues de Wasquehal, seule une dizaine porte le nom d’une femme.

Et même promouvoir la diversité, tel le chevalier de Saint George, esclave né en Guadeloupe, brillant compositeur du XVIIIe, à la tête d’un régiment pour défendre la ville de Lille lors de la révolution française, dont l’un des avant-postes était à Wasquehal !

Les idées ne manquent pas et peuvent devenir des moments d’échanges entre les habitants et habitantes de notre ville, à l’initiative du Conseil Municipal Junior ou des conseils de quartier, pour nous réapproprier les rues et bâtiments de Wasquehal.

Benoit TIRMARCHE, Maxime VIEVILLE, Cécile CHALMIN
contact@f-w-e.fr


2023 marque encore le refus par la majorité de la démocratie participative: mépris des propositions de l’opposition, conseil des aînés supprimé, conseils de quartier rendus impuissants…

Pourtant, c’est à vous de choisir les projets que vous souhaitez pour Wasquehal!

Contactez-moi pour apporter votre avis sur les sujets qui vous préoccupent au quotidien: odelobel.wasquehal@gmail.com

Wasquehalement vôtre,

Olivier DELOBEL


« C’est en changeant tous un peu que l’on peut tout changer »

Quoiqu’il en dise, le réchauffement climatique est bien là.

Plus que jamais soyons responsables, fleurissons, plantons des arbres, mangeons local.

Favorisons les circuits courts et recyclons nos meubles, nos vêtements, ne gaspillons rien.

La maison nouvelle, l’Oasis des lauriers à Wasquehal sont des associations éducatives et exemplaires en la matière.

Nelly SAVIO

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×