Vous êtes ici : Accueil / Cadre de vie / Développement durable et Agenda 21

Cadre de vie

Développement durable et Agenda 21

Consultation publique : l'avenir de l'eau

Depuis plusieurs décennies, le bassin Artois Picardie est engagé dans une reconquête de la qualité de ses rivières, de ses nappes et de son littoral. Cette démarche introduit le mise en place de plans de gestion des eaux revus tous les 6 ans et soumis à la consultation du public.
Organisée du 19 décembre au 18 juin 2015 dans chaque bassin  hydrographique, cette nouvelle consultation porte sur :
- La révision du Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux qui définit les grandes orientations pour une gestion équilibrée de la ressource en eau de notre bassin.
- Le programme de mesures qui identifie les actions indispensables à la réalisation des objectifs environnementaux définis par le SDAGE.

N’hésitez pas à consulter le site internet en cliquant ICI

La municipalité s’engage dans un agenda 21

Tout simplement, l’Agenda 21 est une programmation dans le temps d’une série de mesures durables qui visent à préserver les générations futures. Ces actions doivent respecter les sphères sociale, économique et environnementale. Depuis quelques années, l’Agenda 21, adopté par les pays signataires de la Déclaration de Rio, dont la France fait partie, se décline au niveau local, au sein même des collectivités territoriales. C’est par exemple le cas pour Lille Métropole Communauté Urbaine qui a adopté son Agenda 21 en février 2006.

Wasquehal, ville 4 fleurs, s’est engagée depuis de nombreuses années dans un développement urbain de qualité. Comme le précise Jean Meurisse, Conseiller Délégué à l’environnement, « avec le service cadre de vie (en charge de la propreté, du fleurissement et des espaces verts. Ndlr ), la prise de conscience autour de l’environnement existe depuis un moment. Un document interne de projet d’agenda 21 avait d’ailleurs été élaboré en juin 2006. Aujourd’hui, nous avons la volonté de progresser dans ce domaine ». C’est pourquoi avec le Conseil Municipal, sera votée une première délibération destinée à créer un comité de pilotage, composé d’élus et d’agents municipaux. Cette première démarche entérinée, il s’agira dès lors d’établir un diagnostic définissant les réalités territoriales et les attentes économiques, sociales et environnementales de Wasquehal. Mais pour cela, la concertation entre élus et agents ne suffit pas, « chacun doit apporter sa contribution » ajoute Jean Meurisse.

Mise en œuvre de l’agenda 21 une démarche participative indispensable

Un Agenda 21 local est un projet de territoire à long terme traduit dans un document qui se décline en un programme d’actions concrètes. Ces actions doivent être définies en concertation avec l’ensemble des acteurs socio-économiques, élus et agents territoriaux bien sûr, mais aussi et surtout les citoyens et partenaires socio-économiques (associations, jeunes, entreprises, représentants sociaux...). « Les Wasquehaliens sont ceux qui connaissent le mieux la ville » explique Gaëtane Douay, directrice de l’environnement, « c’est pourquoi, afin que les objectifs durables correspondent aux réalités du territoire, nous avons consulté les Wasquehaliens, les élus et les agents. ». Quatre thèmes ont ainsi été choisis.

1- Préserver les ressources naturelles et économiser les énergies

2- Promouvoir la culture du développement durable au cœur des services municipaux

3- Enrichir les liens sociaux intergénérationnels

4-Lutter contre les pollutions et améliorer la santé publique

Ces quatre thèmes ont donné lieu à des ateliers auxquels les citoyens ont été conviés, l’objectif étant de faire des propositions d’actions, elles-mêmes soumises à un comité de pilotage. La démarche participative est indispensable à l’élaboration d’un agenda 21 local, « l’axe le plus important » affirme Jean Meurisse « est de sensibiliser la population », quels meilleurs moyens que la concertation et l’échange entre tous les acteurs de la cité ? Enfin, il est important de noter qu’une fois élaboré, le programme devra être périodiquement évalué selon une grille d’indicateurs afin d’identifier les efforts à réaliser et mesurer les progrès obtenus.

Adoptez l'éco-réflexe !

Wasquehal s’est associée "écologik buro" pour mettre en place un programme de récupération de cartouches informatiques, toners et téléphones portables.

Consommables usagés

Les habitants peuvent déposer leurs consommables usagés (cartouches laser et jet d’encre, téléphones portables) dans les points de collecte suivants

- Mairie du centre, 1 rue Michelet

- Mairie Annexe, 147 rue Louise Michel

- Relais Santé, 6 rue Francisco Ferrer

- Sira , 6 rue Pasteur

- Médiathèque Municipale, 4 rue Pasteur

- Centre Victor Honoré, 22 rue Louis Lejeune

Piles et batteries

La Ville s’est également engagée dans le programme Batribox, initié par l’éco-organisme Screlec, prenant en charge la collecte, le recyclage de piles et batteries. Certains métaux contenus dans les piles et les batteries usagées peuvent en effet être récupérés et recyclés pour fabriquer de nouvelles piles et batteries ou participer à la fabrication d’objets de la vie quotidienne. Les points de collecte pour les piles et batteries usagées sont les suivants

- Mairie du centre, 1 rue Michelet

- Mairie Annexe, 147 rue Louise Michel

- Relais Santé, 6 rue Francisco Ferrer

- Médiathèque Municipale, 4 rue Pasteur

- Centre social de l’Orée du Golf, rue Jean Moulin

-La Maison Nouvelle, rue du Haut Vinage

Plus d'informations auprès du Service Environnement

Contact Marie-Paule Marechal

Tél.   03.20.65.72.31